14e Arrivage : l’heure de la rentrée a sonné

Après les opérations estivales, exposition d’un collectif et sortie hors les murs des « brouettes de l’art » à l’occasion de la Route du Champagne, l’Arrivage propose jusqu’au 17 octobre, sa 14e exposition « sept artistes pendant sept semaines ».
Le comité de sélection a encore concocté un assemblage subtil, une palette d’artistes parmi lesquels, une fois n’est pas coutume, ne figure aucun Aubois, si ce n’est Christophe Mérose, originaire de Troyes qui vit en Bretagne depuis longtemps. Il a choisi depuis plus d’une dizaine d’années l’argile et la céramique « comme intime moyen d’expression sculpturale et graphique ».
Autre concepteur de volume, Christophe Boulay, de Juvisy-sur-Orge, dévoile son bestiaire de bois et de métal. Raymond Quai, Parisien, lui aussi joue avec la notion d’espace, mais dans le domaine de la 3D. Valérie Depadova, installée dans le Gard, associe l’acrylique, le collage, le pastel, l’encre de chine et le graphite, et invente personnages et animaux en mutation.
Peintre autodidacte de Dordogne, Jean-Claude Baisero happe le visiteur dans son monde bleu, onirique et baroque.
Les corps que peint le Nancéen Niklaus sont « comme une thérapie ». Introversion, souffrance retenue, expression brute, ses toiles racontent une lutte, sans compromis.
Enfin, Agnex, artiste de Gironde, coloriste de formation, oppose et associe les effets de matières et les pigments, et recrée un univers primitif où fusionnent les éléments.
Auteur : E.M.
Article paru dans l’Est-Eclair le : 6 septembre 2010

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *